Site officiel de la S.C.E.A. M. Marcelis et de ses vins : Château Sérilhan et Château Moutinot, grands vins de Saint-Estèphe et Château Réal, A.O.C Haut-Médoc.
En janvier 2003 et après 20 ans dans le commerce des hautes technologies, Didier Marcelis reprend la gestion de la propriété familiale (9,5 ha) créée en 1982 par son grand-père Louis Merlet et conduite depuis par ses parents.

ENTRER
Château Serilhan
Château Moutinot

ENTRER
Château Réal
5 rue Edouard Herriot - 33180 Saint-Estephe - FRANCE - tél.: +33(0)5 56 59 38 83 - Fax.: +33 (0)5 56 59 35 14
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez apprécier avec modération.
VF-ONLINE © 2007 - Mentions légales

     

Les vins de la SCEA Marcelis : Château Sérilhan , Château Moutinot, Château Réal



Présentation :


Site officiel du Château Sérilhan et du Château Moutinot, grands vins de Saint Estèphe.
Le domaine bénéficie d'un terroir d'exception. Le vignoble de Château Sérilhan s'étend autour du château sur 22 hectares,. Le pourcentage de Cabernet ou de Merlot dans chaque millésime varie bien sûr selon le climat de l'année qui favorise tour à tour l'un ou l'autre. Seuls les vins provenant de vignes de plus de vingt ans porteront le nom de Château Sérilhan. La vendange est bien sûr elle aussi manuelle et c'est à la main que les raisins, recueillis dans des cagettes spéciales, seront rigoureusement triés.
Château Sérilhan, Château Moutinot, vins, Saint Estèphe, St Estephe, grand cru de saint Estèphe, Pauillac, vin saint estèphe, vin Bordeaux, vin Gironde, vin Aquitaine, vin France, Cru bourgeois, grand cru, saint Estèphe vin rouge, cabernet franc, merlot, millésimes, grands vins, Aquitaine, Gironde, Bordelais

Sommaire du site du château Sérilhan et château Moutinot, grands vins de saint estephe:

Terroir du château Sérilhan et château Moutinot, grands vins de saint estephe:
Château Sérilhan, grand vin de st-estephe
Château Moutinot, grand vin de st-estephe

LA PROPRIÉTÉ : Château Sérilhan, Château Moutinot

Superficie vendangée : 21.8 hectares en 2006 en st-estephe
Sols : Graves fines de Saint-Estèphe pour le premier vin Château Sérilhan, vin de saint-estephe.
Sols sablo-graveleux mélangés à de l’argile et du calcaire pour le second vin, Château Moutinot.
Sud-Est de la commune : Licaut, Bocq, Marbuzet, Coucureau…
Encépagement : Cabernet Sauvignon : 57% Cabernet Franc : 7% Merlot : 36%
Densité de plantation : 6510 pieds et 8600 pieds selon la parcelle.
Matériel de transport de la vendange et de réception au cuvier en inox.
Cuverie thermo régulée ciment et inox, et bois depuis cette vendange (4 foudres tronconiques neufs).
Chai à barriques climatisé / ventilé. Bâtonnage des lies.
Chai de stockage climatisé / ventilé. Palox métal uniquement.

CULTURE DE LA VIGNE : Château Sérilhan, Château Moutinot

Taille raisonnée et complantation annuelle de l’ensemble de la propriété.
Augmentation de la surface foliaire via le nouveau palissage.
Travail du sol sur toute la propriété depuis 2004.
Caractérisation biochimique de l’ensemble des parcelles permettant d’affiner les terroirs.
Fumure exclusivement organique.
Dédoublage et éclaircissage, effeuillage.
Rendement 2006 : 45 hectolitres/ha.

Vinification du château Sérilhan et château Moutinot:

Château Sérilhan, grand vin de saint estèphe
Château Moutinot, saint estèphe

Elevage du château Sérilhan et château Moutinot, grands vins de saint estephe:

Château Sérilhan, grand vin de saint estèphe
Château Moutinot, saint estèphe
Fermentation malolactique en bois neuf pour partie.
Maturation : variable selon le millésime mais élevage d’au moins 6 mois en barriques pour le second vin, 90% chêne français et 60% bois neuf pour le premier vin.
Le reste de la durée de l’élevage est effectué en cuvier mixte, inox béton et bois.
Collage au blanc d’œuf et pas de filtration pour le premier vin, tamisage lenticulaire avant mise.

Nos Vins : Château Sérilhan saint estèphe

Millésimes Château Sérilhan saint estèphe
Château Moutinot, saint estèphe

2003 : Château Sérilhan saint estèphe

"Il se remarque par sa densité"
GUIDE "Les meilleurs Vins de France" 2008
Revue du Vin de France

2004 : Château Sérilhan saint estèphe

"Il est remarquable pour le millésime, avec un vin fortement coloré, dense, tannique et fin"
GUIDE "Les meilleurs Vins de France" 2008
Revue du Vin de France
"Robe pourpre soutenu. Nez mûr de cassis et de prunelle, très classique. La bouche est tendre, harmonieuse et fruitée en attaque. La finale possède okus de charpente mais l'ensemble reste très harmonieux"
GUIDE "Gilbert et Gaillard" 2008

2005 : Château Sérilhan saint estèphe

"Un très joli Saint-Estèphe"
GUIDE "Les meilleurs Vins de France" 2008
Revue du Vin de France

2006 : Château Sérilhan saint estèphe

"Un millésime réussi qui possède un bel éclat de fruit"
GUIDE "Les meilleurs Vins de France" 2008
Revue du Vin de France

CHATEAU MOUTINOT :

2004 : Château Moutinot saint estèphe

"Robe pourpre, aspect jeune. Nez de fruits mûrs. En bouche une attaque ample, fruitée, très séduisante. L'évolution apporte une certaine puissance tout en restant très harmonieuse. Un Saint-Estèphe typé, de belle facture."
GUIDE "Gilbert et Gaillard" 2008

2005: Château Moutinot saint estèphe

"Ce cru est un délicieux vin de fruit, légèrement boisé, très facile à consommer dans sa jeunesse avec une extraction de tanins précise, souple et tendre. Il constitue une excellente affaire".
"100 BORDEAUX ABORDABLES" - Sélection des Guides du vin 2007
"Les progrès sont marquants sur ce vin que nous avions déjà largement remarqué dans notre précédente édition. Petit frère du Château Sérilhan, ce cru est un délicieux vin de fruit, légèrement boisé, très facile à consommer dans sa jeunesse avec une extraction de tannins précise, souple et tendre. Il constitue une excellente affaire."
LE GUIDE DES MEILLEURS VINS A PETITS PRIX
"Gerbelle et Maurange" 2007

Notoriété : Château Sérilhan, saint estèphe, Château Moutinot saint estèphe

Millésime 2005 – Revus de presse primeurs printemps 2006
La revue du vin de France (30 Avril 2006 n° 49) : Note 8/10
Bernard Burtschy (Carnets de Dégustations RVF) : « Joli nez de fruits rouges, bouche tannique et pleine, avec une grosse matière : un vin de longue garde, Patience. »
Carnets de dégustations de Jean-Marc QUARIN (Mai 2006) : Note 15,5/20
Ma meilleure note donnée à ce cru en primeur. « Vin très concentré, puissant et gras, à la tanicité un peu âpre en finale. Pour l’instant, il n’est pas charmeur, mais son goût, son fruit et sa longueur me laissent espérer une belle évolution. »
Le Point (Mai 2006 n°1756) : Note : 15/20
Jacques Dupont : « ni cru Bourgeois ni cru artisan (pour le moment, car cette propriété familiale a été reprise en 2003 par Didier Marcelis, petit-fils du fondateur) : Saint-Estèphe tout court. Fermé, plutôt épicé, bouche ronde et souple en attaque, assez opulente, un peu serrée en finale, bon fruit, vin moderne et bien fait. »
A boire à partir de 2009.
Garde de 10 ans
La revue du vin de France (Mai 2006 n°502) : catégorie « Grande réussite »
Hélène Durant : « Château Serilhan sélectionné parmi les 3 « grandes réussites 2005 » de l’appellation st-Estèphe, en compagnie de Château Cos d’Estournel (Les Pagodes) et Château Tronquoy Lalande. »
Les notes de dégustation de Jean-Christophe Estève (Juin 2006) : Note: 16/20
Jean-Christophe Estève : « Bouquet de fruits rouges et noirs, frais et typé. Bouche ronde à l’attaque, charnue, avec des tannins bien extraits, de grain serré et élégant et un fruit éclatant. »
Wine Spectator : rating : 85-88/100
James Suckling : “ Black licorice and berry aromas follow through to a medium-bodied palate, with fine tannins and a fruity finish. Good wine, as usual.”
Jancis Robinson web-site: rating: 15/20
“Deep cherry garnet, smoky mineral and cassis leaf, firm fine chalky tannins, fresh but slighty lean and thus drying on the finish.”
Drink 2010 – 2014
Decanter: rating : rating : 16/20
Stephen Spurrier: “Big colour and fruit, a successful blend of very ripe Merlot, fine Cabernet Sauvignon and stunning Cabernet franc (rare for the appellation).”
Drink 2010 – 2020

Château Serilhan – AOC Saint-Estèphe

Millésime 2004 – revue de presse 2005 / 2006 / 2007

La revue du vin de France : Juin 2005
Philippe Maurange : Classé premier à Saint-Estèphe par le mérite, juste après les 5 « 1855 »* et les 4 « CBE » ** de l’appellation.
* Les crus classées 1855 de l’appellation Saint-Estèphe sont au nombre de 5.
** Les crus Bourgeois Exceptionnels de l’appellation sont au nombre de 47.
Les notes de dégustation de Jean-Christophe Estève : Juin 2005 : note : 15/20
A parité avec les deux CBS* et le meilleur « CB »** sélectionné en Saint-Estèphe.
*CBS : Cru Bourgeois Supérieur 2003
**Cru Bourgeois 2003
Carnets de dégustations de Jean-Marc Quarin : printemps 2005 : note : 14/20
Pas de commentaire de dégustation.
Decanter : June 2005 Issue : Note 16/20 : Highly recommended
Stephen Spurrier: “ Very good ripeness and intensity, a full-bodied, positive wine that should develop more finesse as it matures.”
2009-20018
Decanter Bordeaux 2005 Supplément
Stephen Book: “Initial results are impressive.”
Sud Ouest : 20 Octobre 2005
C.Compadre: «  des Bordeaux à prix abordable, ça existe. »
Parmi notre sélection de bonnes affaires : Château Sérilhan 2004 AOC Saint-Estephe
Les Echos : Hors série Vins n°5 supplément 16/11/05 :
J.F Pecresse : « Vins et champagnes : les nouvelles stars. »
Sérilhan 2004 sélection de bonnes affaires : Château Sérilhan 2004 AOC Saint-Estephe
Wine Spectator : Mars 2007 : Note : 87/100
« Delicate aromas of cream and light spice, with some berry, follow through to a medium-bodied palate, with fine tannins and a clean, juicy finish; Best after 2007. »
Paris Match: Septembre 2006
Foire aux vins de Carrefour: Château Sérilhan 2004 AOC Saint-Estephe : 14,99 euros – 4 étoiles Match.
APS (Aquitaine Presse service) : Septembre 2006 Colette GOINERE
« La propriété passe ainsi de 9 à 22 hectares. Un audit des sols est réalisé. Des mesures de correction sont engagées (…). Des investissements dans les équipements. Résultat : aujourd’hui, son vin se vend en primeurs en une seule matinée. »
Capital : Septembre 2006
« Reprise en main, agrandie, modernisée, l’exploitation a multiplié ses ventes par cinq, s’est faite une réputation auprès des critiques anglo-saxons, le célèbre Robert Parker en tête, et le public suit : inutile de chercher une caisse des deux premiers millésimes, tout est vendu. »
Le nouvel Observateur : Les vins de l’Obs : Septembre 2006
« Inconnu jusqu’alors, ce cru est en plein décollage. Conseillé par Olivier Dauga, il joue la sincérité de son terroir, avec un 2004 dense mais à la trame très serrée. Finesse et longueur sont au rendez-vous. A suivre. AOC Saint-Estephe »
Le Point : Septembre 2006
« Note de sous-bois, tourbe, gras, puissant en bouche, beaucoup de matière qui demande encore à se fondre. »
Le Revenu : Septembre 2006
Foire aux vins de Carrefour : Château Sérilhan 2004 AOC Saint-Estephe: 14,99 euros.
L’Express : 23 Février 2006
Eric Conan : « Balade gourmande. C’est le charme du Bordelais que de regorger d’histoires heureuses qui semblent faciles. Lassé par deux décennies passées à vendre de la haute technologie à travers le monde, Didier Marcelis s’est réfugié sur un petit domaine de Saint-estèphe créé en 1982 par son grand-père. Ne lésinant ni sur la modernisation du matériel de vinification ni, dans les vignes, sur une exigence inhabituelle alentours (fumure organique, labours), il a hissé en quelques millésimes cette étiquette inconnue en valeur sûre d’une appellation souvent inégale. C’est, pour les amateurs de Saint-Estèphe modernes (noirs et mûrs) un vin de belle structure aux tannins agréables, avec une profondeur fruitée, très fraîche, et qui sera parfait dans peu d’années. C’est surtout un Saint-Estèphe encore sous-coté, ce qui, dans les parages, ne saurait durer. »
Le Journal du Médoc : Janvier 2006
Dominique Barret : « Fort en bouche. L’aventure du Château Sérilhan AOC Saint-Estephe et du Château Moutinot AOC Saint-Estephe constitue une création et une réussite totale. »
Decanter : Octobre 2006
« Dark ripe fruit, attractive pitch of ripeness. Firm, ripe fruit, quite chunky sweet middle;” Château Sérilhan – Château Moutinot – AOC Saint-Estèphe

Millésime 2004 – Les Médailles

Château Sérilhan 2004 AOC Saint-Estephe – « Médaillon d’Argent » - Concours de Paris
Château Sérilhan 2004 AOC Saint-Estephe – « Seal of Approval » - International Wine Challenge
Château Sérilhan 2004 AOC Saint-Estephe – “Prix des Vinalies” – Vinalies Nationales
Château Sérilhan 2004 AOC Saint-Estephe – « Médaillon d’Or » – Concours de Mâcon
Château Sérilhan 2004 AOC Saint-Estephe – « Médaillon d’Argent » - Concours mondial de Bruxelles
Château Sérilhan 2004 AOC Saint-Estephe – « Médaillon d’Argent » - Decanter Wine Award
Château Sérilhan 2004 AOC Saint-Estephe – « Médaille de Bronze » - Japan Wine Challenge
Château Moutinot 2004 AOC Saint-Estephe – « Médaille de Bronze » - Challenge International du Vin

Historique : Château Sérilhan, saint estèphe

En janvier 2003 et après 20 ans dans le commerce des hautes technologies, Didier Marcelis reprend la gestion de la propriété familiale à saint-estèphe (9,5 ha) créée en 1982 par son grand-père Merlet et conduite depuis par ses parents, Jean et Maryvonne.
Dès son arrivée et en plein accord avec ses parents et son frère Thierry, Didier investit fortement pour améliorer la qualité du domaine (augmentation de la surface jusqu’à près de 22 hectares, replantations, investissements en matériels, barriques neuves…).
Pour réussir ce défi, son épouse, Laurence Fabre (qui a travaillé pour Baron Philippe de Rothschild ; Orient, à Tokyo) est à ses côtés.
Avec Bernard Franck en tant que Directeur Technique, Didier s’est entouré de professionnels expérimentés, dont Olivier Dauga en tant qu’œnologue conseil, rejoint pour cette année 2007 par les Etablissements « J.L. Thunevin ».
Aujourd’hui, c’est cette équipe qui produit 2 vins, différents et complémentaires, en AOC Saint-Estèphe.
La renommée de Château Serilhan (premier vin), croît depuis trois ans, tant en France qu’à l’étranger.
Le Château Moutinot (second vin) est bien parti pour suivre les traces de son aîné.

Actualités : Château Sérilhan, saint estèphe. Château Moutinot, saint estèphe

Les dernières actualités du Château Serilhan et Moutinot, grands vins de Saint-Estèphe.

Contact site officiel Château Sérilhan, saint estèphe

Plan d'accès Château Sérilhan

Grand vin de Saint Estèphe

Site officiel du Château Sérilhan, grand vin de Saint Estèphe. Site officiel du Château Moutinot, grand vin de Saint Estèphe. Site officiel du Château Sérilhan, grand vin de Saint Estèphe. Site officiel du Château Moutinot, grand vin de Saint Estèphe.

Les autres vins de Saint-Estèphe:

Site officiel du Château Réal


Site officiel du Château Réal, vin appellation Haut-Medoc.

Sommaire du site du château Réal , :

Terroir du château Réal :

Château Réal, grand vin Haut Medoc

LA PROPRIÉTÉ : Château Réal, grand vin Haut Medoc

Superficie vendangées : 2.5 hectares.
Sols : Graves à l’Ouest, argilo calcaire à l’est.
Encépagement : 50% Cabernet Sauvignon, 50% Merlot (10% ont été plantés en Cabernet Franc en 2006).
Densité de plantation : 7500 pieds.
Matériel de transport de la vendange et de réception au cuvier en inox.
Cuverie en béton thermo régulée et isolée thermiquement ; Pressoir pneumatique.
Chai à barriques isolé thermiquement, équipement barripal facilitant le travail sur les lies.

CULTURE DE LA VIGNE : Château Réal, grand vin Haut Medoc

Reprise en main totale en 2006.
Complantation à 100%.
Nouveau palissage refait à neuf, optimisation de la surface foliaire.
Nouvelle plante en Cabernet Franc (0.2 ha).
Taille raisonnée.
Travail du sol systématique.
Fumure exclusivement organique.
Dédoublage, éclaircissage, effeuillage.
Rendement 2006 : 25 hectolitres/ha.

Vinification du château Réal grand vin Haut Medoc:

Château Réal, grand vin Haut Medoc
Contrôle biochimique et gustatif du raisin en liaison avec le centre œnologique de Pauillac.
Cueillette manuelle.
Stabilisation du fruit dès la sortie des parcelles, utilisation de deux tables de tri successives avant éraflage.
Vinification parcellaire traditionnelle dans 3 petites cuves béton. Turbo pigeur.

Elevage du château Réal grand vin Haut Medoc :

Château Réal, grand vin Haut Medoc
Fermentation malolactique en béton cette année.
Maturation prévue d’au moins 6 mois en barrique à 90% d’origine Française et à 60% en bois neuf.
Le reste de la durée de l’élevage se fait en cuvier béton.
Collage au blanc d’œuf et pas de filtration, seulement un tamisage lenticulaire.

Notre vin : Château Réal Haut Medoc

Millésimes Château Réal Haut Medoc

2003 : Château Réal Haut Medoc
2004 : Château Réal Haut Medoc
2005 : Château Réal Haut Medoc
2006 : Château Réal Haut Medoc

Historique : Château Réal, Haut Medoc

Extrait de « Bordeaux et ses vins » par Edouard Féret, 8ème édition (soit 1908), page 290 :
« Le Château Real commande un domaine dont la vigne occupe 14 hectares situés en terrains graveleux et argilo calcaires. L’encépagement de ce vignoble, très bien cultivé, comprend le Malbec, le Cabernet Sauvignon, le Cabernet Franc et le merlot ; il en résulte que ses vins sont colorés, délicats et bouquetés. Les soins assidus, éclairés par la science et la pratique qu’apporte M. Lemaignan à ce domaine lui ont valu la médaille d’or de la société d’agriculture de la Gironde. »
C’est en ces termes élogieux que le Château Real était présenté voici un siècle aux fidèles lecteurs du guide Féret. La même famille Lemaignan a décidé au début de l’année 2006 de confier l’exploitation des parcelles du Château Real à la famille Marcelis qui exploite aujourd’hui les Châteaux Sérilhan et Moutinot situés au lieu dit de Aillan, non loin de Saint Corbian, en AOC St-Estèphe.
Ce faisant, la famille Lemaignan renoue avec une tradition séculaire de travail en commun entre les exploitants des deux communes adjacentes, puisque par exemple les vignes du Château Saint-Paul, voisin immédiat du Real, ont elles même été exploitées jadis par le Château Morin et le Château Le Boscq, sur Saint Corbian. Seules les meilleures parcelles jouxtant la noble batisse du Château Real, devenue une maison d’hôtes haut de gamme et située en face du Château Charmail, ont été conservées.
Elles ont fait l’objet d’une campagne intense de remise à niveau sur cette saison 2006 et le fruit du travail accompli a rejoint un tout nouveau cuvier dédié aménagé à Saint-Estèphe dans ce seul objectif, à la fois par Olivier Dauga et depuis cette année 2007 par les Etablissements « J.L Thunevin ».
NB : Château Saint-Paul, Château Morin, Château Le Boscq, Château Charmail sont des marques déposées.

Actualités : Château Réal, Haut Medoc.

Les dernières actualités du Château Réal, Haut Medoc.

Contact site officiel Château Réal, Haut Medoc

Plan d'accès Château Réal

Grand vin de Haut Medoc

Site officiel du Château Réal, grand vin de Haut Medoc. Site officiel du Château Réal, grand vin de Haut Medoc.. Site officiel du Château Réal, grand vin de Haut Medoc..